Les fontaines de Mimizan

Les sources et les fontaines de Mimizan, comme partout ailleurs, ont joué un grand rôle dans les religions antérieures au christianisme.
Les Romains et avant eux les Gaulois et les nations du nord, les consacraient et les adoraient. Le moindre filet d’eau avait sa fée ou sa naïade et était protégé par un être surnaturel. Toutes ou presque toutes ces fontaines étaient l’objet d’un culte ou d’une superstition quelconque.

Plus tard, dans les premiers siècles du christianisme et au Moyen-Age, de nombreuses niches, contenant des statues de saints, furent creusés dans des rochers sous lesquels les fontaines prenaient leur source.

Dans certains moments de l’année, des populations entières ou des individus isolés se rendaient religieusement dans ces lieux consacrés, attirés par la crainte, par l’amour, la foi et l’espoir d’une guérison puisque chaque source avait sa vertu médicale. Beaucoup de temples ou de sanctuaires élevés par les différents cultes païens furent sanctifiés par le christianisme.

C’est par la suite de cette substitution qu’on trouve des croix implantées sur des dolmens, des niches de saint sur certaines fontaines, des monastères à côté ou sur des sources.
Non loin du Camping Marina-Landes vous trouverez les fontaines suivantes :

  • Aureilhan : Fontaine Sainte Ruffine (à côté de l’église).
  • Bias : Fontaine de Saint Michel (à côté de l’église).
  • Mimizan : Source de Notre Dame du dos (piste cyclable vers les tennis).
  • Pontenx-les Forges : Fontaine Saint Jean à Bourricos (quartier situé en direction de Labouheyre).

Le circuit des fontaines proposé par le musée de Mimizan et la maison du Patrimoine est l’occasion d’approcher ces fontaines et de connaître leur histoire et leurs vertus.

Poster une réponse